Portraits

Portrait de Luc Monnet


 

Film pour l’exposition M.O.F au Musée des Arts et Métiers à Paris.

 

 

Film de Mr Jacques Sauvagnac sur l’année du concours M.O.F.

12 Comments

  • VOUS AVEZ L’AMOUR DE VOTRE METIER ET L’AMOUR DE VOS CLIENTS BRAVO MERCI VOUS ETES UN BEL EXEMPLE POUR LES JEUNES

  • Très beaux boulot bravo, tu est superbement équipé, machines en parfait état et bien entretenues, je voulais savoir se que cela peut couter de s équiper comme tu l es ?

  • Mon fils vous a découvert chez Philippe Lebru à Besançon, un autre horloger qui a à cœur de partager le savoir, de transmettre, de donner du temps au temps.
    Merci pour l’enthousiasme que vous transmettez à tous ces jeunes apprentis qui se sont frottés au MAF
    l’an dernier et qui s’investissent, malgré la difficulté de trouver des stages, dans leur passion.
    J’aime à croire que le Doubs, comme la Lozère offrent un art de vivre qui magnifie le travail de nos maitres horlogers.
    Sublime création!

  • Bravo, j’ai également eu connaissance de votre travail dans l’émission de France Inter, dans ce monde qui va trop vite et partout, vous entretenez les valeurs artisanales de la qualité, la beauté et la durée… belle leçon dans ce monde de la consommation frénétique.

  • Bonjour Luc,
    C’est grâce à France Inter, dans l’émission de Philippe Bertrand Carnets de campagne, que je vous ai découvert, en premier lieu votre léger accent franc-comtois en prononçant « vélo ».
    J’ai senti chez vous le goût pour les matériaux : l’acier, le laiton, le rubis, le bois. Mais aussi un désir très fort pour la création, la recherche, qui démarre par des croquis, puis par la transformation de plaques de laiton, de barres d’acier en un objet que devient vivant ; c’est peut-être le rêve de Gepetto avec son Pinocchio qui s’anime et devient vivant.
    Votre montre à gousset, c’est votre chef-d’œuvre comme chez les compagnons.
    J’ai noté chez vous un esprit d’aventurier éclairé, libre, et qui souhaite partager et transmettre sa passion de vie à d’autres en créant l’envie de faire. Votre idée de monter une SCOP pour former d’autres artisans artistes, c’est aussi un état d’esprit ouvert vers une modernité qui devra concerner la société d’aujourd’hui et de demain.
    Le temps que l’on consacre à fabriquer des objets beaux s’oppose au concept de rapidité de la manufacturation d’objets n’ayant que peu de durabilité, voir simplement mal construits. Je ne veux pas développer ici ce sujet, mais je souhaite que les participants de la COP 21 s’y penchent avec une grande réflexion.
    Merci d’avoir présenté votre travail et vos désirs.
    Jacques Crouzet, de Lyon

  • bonjour
    je suis un chercheur scientifique independant et j’ai mis au point un nouveau moteur qui peut aisément équiper les horloges et les montres de nouvelle génération avec la qualité d’etre un systéme de production de mouvement sans necessité d’énergie externe pour des périodes dépassant les 5 ans.
    si cela vous interesse je souhaite bien contribuer a mon niveau et selon mes compétences a la réalisation de nouvelles créations majestueuses dans le monde des horloges.
    merci de m’avoir lu et au plaisir de vous lire …
    Cordialement
    Rachid BELHARTI

  • Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Bonne journée à tout le monde ! Fabienne Huillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *